Vente aux enchères immobilières : procédures et déroulement

Vente aux enchères immobilières : voici ce que vous devez savoir

Vous voulez participer à une vente aux enchères immobilières? vous trouverez ici toutes les réponses !

Acheter un bien immobilier aux enchères est une bonne idée pour économiser sur le prix de départ et accélérer le processus d’acquisition,  voici ce qu’il est important de savoir avant de participer à une enchère :

Certes, les prix de l’immobilier sont beaucoup plus bas que les prix du marché, mais beaucoup de gens pensent que les ventes aux enchères immobilières cachent des pièges et des risques à éviter formellement.

Les ventes aux enchères immobilières en valent-elles vraiment la peine ?

L’achat d’une propriété aux enchères est l’option idéale pour ceux qui ont un budget limité et qui veulent économiser sur l’achat. Vous avez beaucoup entendu cela, mais est-ce vraiment le cas ?

Sachez que les ventes aux enchères immobilières servent à revendre des biens appartenant à des personnes en faillite (par exemple des sociétés) ou à des particuliers qui, pour diverses raisons, ne sont plus en mesure de payer leurs échéances hypothécaires. Ces biens sont mis en gage puis revendus aux enchères pour liquider les créanciers ou la banque donatrice du prêt.

Cette situation n’est, donc, pas très agréable, même si les acheteurs ont quelque chose à attendre ; pour que la vente soit conclue rapidement, des prix de départ très intéressants sont fixés. Et si la première enchère est abandonnée, le prix est encore réduit lors des enchères suivantes, ce qui rend l’achat, encore, moins cher.

Les ventes aux enchères est le meilleur moyen d’économiser de l’argent sur l’achat d’une maison, et pas seulement sur le prix de l’immobilier. Ce type de vente permet, également, d’éviter certains frais typiques de l’achat et de la vente traditionnels, tels que les frais de notaire et de courtage exigés par les agences immobilières. 

Le point fort de la question concerne bien sûr les frais à engager après l’attribution. Outre le paiement des taxes exigées par l’État (TVA ou taxe d’immatriculation), vous devrez prendre en compte d’autres frais, tels que les éventuels arriérés de dépenses de copropriété ou pour les rénovations. C’est pourquoi vous devrez évaluer soigneusement l’état du bien avant de s’engager dans la vente aux enchères.

Dans tous les cas, les pièges peuvent être les mêmes que ceux que vous auriez rencontrés sur le marché libre et concernent des questions telles que les privilèges, les hypothèques, les biens occupés ou les locataires défaillants.

Comment fonctionne une vente aux enchères immobilières ?

Dans l’imaginaire collectif, une vente aux enchères se déroule dans une salle pleine de gens avec un commissaire -priseur qui dirige la vente et le public qui, en levant une pelle, se dispute une œuvre d’art ou un objet ancien en essayant de faire l’offre la plus élevée.

Une vente aux enchères immobilières peut ne pas présenter le même attrait, car elle se déroule au tribunal ou dans le studio d’un professionnel désigné et nécessite toute une série de formalités bureaucratiques qui peuvent être compliquées pour les non-experts.

En attendant, vous devez savoir que toutes les enchères ne sont pas identiques. En fait, selon les différentes façons d’enchérir, on distingue les enchères sans enchantement et les enchères avec enchantement.

Dans le type non enchanté, les offres sont soumises dans une enveloppe fermée et lorsque l’enveloppe est ouverte, l’offre la plus élevée remporte l’enchère. Alors que la vente aux enchères avec enchantement est le type d’enchères le plus connu, dans lequel les offres sont faites directement sur les offres des concurrents.

Quelles sont les informations à consulter sur les ventes aux enchères ?

Pour connaître les informations les plus importantes sur le bien que vous avez l’intention d’acheter, vous pouvez consulter certains documents en vous rendant au greffe de la Cour ou même en ligne, dans le cas des ventes aux enchères télématiques.

Il est très facile de savoir quand une nouvelle vente aux enchères a lieu. En effet, selon la loi, chaque vente aux enchères doit être correctement annoncée par la publication de l’avis de vente (avis d’adjudication), au moins 45 jours avant son début. Aujourd’hui, grâce à Internet, le processus est encore plus immédiat. Il suffit d’un clic de souris pour obtenir la liste complète des ventes aux enchères immobilières, divisée par tribunal ou par région.

Prenons un peu de recul. Avant qu’un bien ne soit mis aux enchères, le juge charge un professionnel d’établir un rapport d’évaluation pour déterminer la valeur du bien. Il s’agit d’un document fondamental car il contient toutes les informations les plus importantes sur l’unité de propriété, y compris les données cadastrales, le plan, la description des caractéristiques, l’état actuel dans lequel elle se trouve et, surtout, l’indication des éventuels occupants (locataire ou propriétaire).

En consultant ce document, vous pourrez vous assurer de questions importantes telles que les privilèges, les hypothèques ou la présence de locataires défaillants. Il ne faut pas sous-estimer cet aspect si vous envisagez d’acheter une maison aux enchères, par exemple. C’est pourquoi vous devrez lire attentivement le rapport d’évaluation et analyser son contenu, avant de participer à une vente aux enchères immobilières.

Un autre document fondamental est l’ordre de vente, délivré par le juge afin de définir les modalités de la vente aux enchères et les éléments caractérisant la vente, y compris le prix de départ, la date de la vente aux enchères, la date d’expiration et les informations relatives au dépôt et au solde du prix final.

Est-il possible de visiter la propriété avant la vente aux enchères ?

Une fois que vous avez identifié le bien  sujet de votre intérêt et après avoir consulté tous les documents relatifs à l’évaluation et au mandat de vente, vous pouvez procéder à la visite du bien. Après avoir obtenu l’autorisation , vous pouvez vous adresser au gardien judiciaire – la personne chargée de gérer le bien – ou à l’agent de vente.

Vous pouvez évaluer vous-même l’état de la propriété et demander directement au concierge de vous donner plus d’informations sur le bien, sur la manière de le vendre et sur la situation urbaine, juridique et cadastrale de la propriété.

cette visite de terrain peut vous évitera le risque de “mauvaises” surprises après la vente.

Comment participer à une vente aux enchères immobilières ?

Nous sommes arrivés au moment le plus important, celui de l’offre. Vous avez trouvé la propriété de vos rêves et vous souhaitez faire une offre ? C’est ainsi que vous pouvez enchérir sur une vente aux enchères immobilières.

Pour faire une offre, vous devez suivre différentes procédures selon qu’il s’agit d’une enchère avec ou sans enchantement.

Dans le cas d’une enchère sans enchère, vous devez envoyer votre offre dans une enveloppe scellée, comprenant un acompte de 10 % de votre enchère et tous les autres documents requis.

Si, en revanche, la manière dont la vente aux enchères se déroule vous oblige à exprimer votre volonté de participer à la vente aux enchères en versant la caution exigée par l’annonce.

Si une enchère est organisée sans enchantement, une seule offre suffit pour remporter le bien, à condition que le montant proposé soit supérieur d’au moins un cinquième au prix de base de l’enchère. Dans le cas d’une vente sans enchantement, l’adjudication est définitive. Vous remporterez le bien après avoir fait l’offre la plus élevée sur le prix de base de l’enchère.

Pour la vente aux enchères avec enchantement, vous devrez vous rendre à l’endroit indiqué dans l’ordre de vente le jour de la vente aux enchères. Dans ce cas, la vente aux enchères aura lieu devant le juge ou le professionnel désigné et vous devrez présenter une demande sur papier libre exprimant votre intention de participer à la vente aux enchères, accompagnée du dépôt du montant indiqué dans l’avis de vente et des documents requis par l’avis.

Enfin, dans le cas d’une vente aux enchères, l’attribution n’est que provisoire puisque 10 jours après la clôture de la procédure d’appel d’offres, une surenchère peut être présentée (à condition qu’elle dépasse au moins un cinquième du prix d’adjudication). Dans ce cas, une autre enchère sera lancée, ouverte uniquement aux participants de la première enchère.