Comment vendre une maison en privé ?

Vous envisagez de vendre votre maison mais vous savez qu’en vous adressant à une agence immobilière, vous devrez payer des commissions considérables, entre 2 et 3 el valeur de la propriété. Vous envisagez donc de vendre votre maison à titre privé et d’effectuer personnellement toutes les formalités nécessaires à la vente afin d’économiser sur les frais d’agence. Cependant, vous n’êtes pas familier avec ce type de procédure ou vous n’avez pas l’expérience nécessaire ; c’est pourquoi il serait utile que vous connaissiez les conseils à suivre pour vendre votre maison à titre privé.

Vendre une maison avec des résultats satisfaisants demande beaucoup d’attention, si vous ne vendez pas dans les meilleures conditions possibles ou si vous omettez de faire preuve de prudence, vous risquez d’avoir des litiges ou de voir l’acheteur se mettre en défaut. Les agents immobiliers ont l’expérience et le professionnalisme nécessaires pour prévenir et résoudre ce genre de problèmes. De plus, le coût de leur service comprend également les conseils qu’ils donnent au vendeur sur les meilleures techniques pour proposer le bien sur le marché. Cependant, si vous avez déjà décidé de vendre votre maison sans agence, voici les étapes à ne pas oublier.

Préparer la maison à la vente

Mettre la maison en vente, c’est d’abord se mettre à la place de l’acheteur. Il y a certains aspects que vous devrez valoriser pour répondre aux goûts des personnes à la recherche d’une maison à habiter. La première chose à faire, donc, est de bien nettoyer votre maison sans négliger les parties cachées. Les acheteurs sont très attentifs aux taches d’humidité sur les murs ou les plafonds et font très attention à la saleté accumulée sur les parties extérieures, telles que les gouttières, les volets et les cadres de fenêtres.

Une bonne idée est de peindre la maison avant de la mettre en vente afin d’augmenter sa cote. N’oubliez pas qu’un mauvais état de conservation et d’entretien peut affecter la valeur d’achat et de vente jusqu’à 10% ! Il vaut mieux dépenser quelques centaines d’euros et s’adresser à une entreprise de nettoyage spécialisée plutôt que de perdre des milliers lors de la négociation du prix. Assurez-vous ensuite que tous les systèmes, tels que les pompes à eau, les canalisations d’égout, les fils électriques et les chaudières, sont conformes aux normes et fonctionnent. Il est préférable d’effectuer les interventions avant de mettre la maison en vente afin d’éviter que l’acheteur ne demande une remise sur le prix supérieure à ce que vous devez payer pour l’entretien des systèmes. Pour sommer le tout, vous devez préparer votre maison pour les visites des acheteurs potentiels. N’oubliez pas de libérer le plus d’espace possible pour que les personnes qui visitent votre maison puissent imaginer comment l’aménager et la meubler.

Établir le prix de vente

Il n’est pas facile de déterminer le prix auquel vous pouvez offrir votre maison, notamment parce que vous pourriez vous tromper en considérant la valeur qu’elle a pour vous et non sa valeur marchande réelle. Il est plutôt important de définir le bon prix, en l’alignant sur celui d’autres propriétés de la même zone ayant les mêmes caractéristiques, afin d’éviter le risque que la vente échoue. Mais comment établir objectivement la valeur de votre propriété et ensuite définir à quel prix la proposer ? La méthode la plus valable consiste à faire une comparaison avec des appartements similaires vendus à la même période et dans le même quartier, en examinant peut-être les vitrines des agences immobilières.

Pour obtenir une estimation encore plus précise et fiable, vous pouvez demander à un expert de faire évaluer votre propriété. Il vaut la peine de demander son intervention surtout si votre maison a de la valeur ou si vous avez des doutes sur la valeur réelle à lui attribuer. De plus, lors des négociations, vous aurez plus de “cartes en main” et vous pourrez prouver que votre maison vaut plus que le prix qu’ils vous offrent. Vous serez en mesure de montrer votre expertise aux acheteurs les plus intéressés, afin de pouvoir gérer la négociation en votre faveur.

Annoncez l’offre de vente

Une fois que le prix de vente a été fixé, il est temps de publier l’annonce. Comment faire ? Le panneau “à vendre” classique à poser sur le portail de la maison peut ne pas suffire : le plus grand nombre d’acheteurs potentiels doivent être informés de la vente. Alors, où vendre la maison à titre privé ? Vous pouvez utiliser le bouche à oreille, en faisant passer le mot à votre famille, vos voisins, vos amis, vos connaissances et vos collègues. C’est un canal à ne pas sous-estimer, puisque vous pourriez entrer en contact avec quelqu’un qui cherche une maison comme la vôtre et trouver facilement un acheteur potentiel qui soit vraiment intéressé. Une autre voie pourrait être celle de la publicité en ligne. Il existe de nombreux sites de vente privée de maisons, qui collectent des annonces dédiées à l’immobilier.

Une fois l’annonce publiée, soyez prêt à recevoir des appels téléphoniques et des courriels d’étrangers qui vous poseront de nombreuses questions. Vous devrez être patient et expliquer calmement votre proposition à vos interlocuteurs. Vous trouverez peut-être des personnes qui répéteront les mêmes informations que celles contenues dans l’annonce, quelqu’un qui fera des demandes apparemment “étranges”, et encore plus de personnes qui s’avéreront être des perdants de temps.

Préparer les documents nécessaires

Parmi les documents nécessaires pour vendre une maison en pleine force et effet figure tout d’abord votre titre de propriété (l’acte d’achat transcrit dans les registres immobiliers publics ou le titre par lequel vous l’avez reçu en héritage ou par donation). En outre, les documents nécessaires pour vendre une maison à titre privé comprennent également le certificat de performance énergétique (Ape), un document obligatoire à quelques exceptions près, comme les bâtiments isolés d’une superficie inférieure à 50 mètres carrés.

Pour les bâtiments récents ou rénovés à partir de 2003, il est également nécessaire de présenter le certificat d’aptitude à l’emploi qui atteste la conformité des travaux de construction également en ce qui concerne les installations. Ce document sert donc à certifier que le bien possède les qualités essentielles pour l’usage auquel il est destiné et doit être remis à l’acheteur, sauf s’il a été certifié comme manquant dès le départ.

Élaboration du compromis

À ce stade, si vous avez en main une proposition d’achat signée par l’acheteur et que vous avez ensuite trouvé quelqu’un de réellement intéressé par l’achat de votre maison, il est essentiel que vous prépariez un contrat d’achat préliminaire le plus rapidement possible. Cette étape est appelée “compromis” : il s’agit d’un contrat privé entre les parties et ne nécessite pas l’intervention d’un notaire ou d’un autre professionnel.

Le compromis est un lien à la fois pour vous, qui vous engagez à vendre la maison, et pour l’autre personne, qui s’engage avec vous à l’acheter. Le but de ce document est de fixer les conditions établies lors de la négociation et d’éviter le risque que l’acheteur ait des doutes. Il a également une valeur juridique, en effet si le vendeur et l’acheteur ne respectent pas le préliminaire, il y a des conséquences pour les deux parties, comme la perte de la caution pour l’acheteur ou l’obligation pour vous de payer le double de la caution reçue. Le compromis doit comprendre les coordonnées des parties, les données d’identification de la propriété (y compris les données cadastrales complètes), le prix fixé, le mode de paiement et la date limite à laquelle le contrat final doit être conclu.

En règle générale, l’acompte doit être compris entre 10 et 20 % du prix total établi et le solde du prix doit être payé au plus tard à la conclusion du contrat final. À ce stade, l’acte est signé dans le délai prévu dans l’avant-contrat. En règle générale, l’acheteur choisira le notaire et paiera les frais de notaire. Maintenant que vous savez ce que vous devez faire pour vendre votre maison à titre privé, il vous suffit d’activer et de publier votre annonce sur des sites spécialisés. Avec un peu de chance, et beaucoup de patience, vous pourriez vendre votre maison en peu de temps et peut-être, avec ce que vous avez économisé, vous acheter une autre de plus grande valeur !