Comment choisir entre PIM et MDM ?

En ce moment, la maîtrise des données devient essentielle. Cette maîtrise a pour but d’optimiser la stratégie de développement de l’entreprise. Dans ce sens, il faut que l’entreprise ait recours à un logiciel de gestion informatique.

PIM et MDM : des outils complémentaires malgré les différences

Le pim et mdm sont des logiciels de gestion d’information utilisés en entreprise. La force d’un logiciel de Master Data Management MDM réside dans sa fonction de collecte, tri et de nomination des données brutes. Ces derniers viennent de différentes sources pour ensuite être classés pour un référentiel global des données. Ce référentiel global assure une homogénéité dans l’analyse de ces données dans toute l’entreprise. Le Master Data est un ensemble de données de référence importantes et critiques comme les données concernant les clients, les employés ou encore les fournisseurs ; mais également des informations financières et de comptabilité de l’entreprise. Le MDM assure la fonction de renforcement des informations et aussi de la fiabilité de celles-ci afin de garantir des données unique et conforme et complète. Les données sont ainsi analysées pour éviter les doublons et aussi chronologiquement classées pour avoir des référentiels uniques pour tout l’ensemble du système d’information de l’entreprise.  Le MDM permet donc à la fois de fiabiliser les informations dans la base de données de l’entreprise, mais également d’optimiser les processus une fois liés aux applications métiers.

Le PIM quant à lui est une application métier qui se tourne plus vers le marketing. Il est de la même famille que le MDM.  Le PIM assure la fonction de collecte de données concernant les produits à partir du MDM. Ces données serviront aux équipes de l’entreprise d’enrichir les informations concernant un produit pour ainsi améliorer la stratégie marketing de la boîte. Les deux logiciels, PIM et MDM, sont donc complémentaires, car dans un premier temps le MDM assure la fiabilité des informations à partir des données brutes mises à disposition des services de l’entreprise. Ensuite, le PIM recueille ces données brutes et de l’enrichir avec le département marketing et de la partager avec l’ensemble des canaux de vente de l’entreprise.

Associer MDM et PIM est-il toujours judicieux ?

Vu que le pim et mdm sont de la même famille et qu’ils sont complémentaires ; l’association des deux dépendra de trois choses : le fonctionnement, des besoins et aussi de la taille de l’entreprise. Si les données à référencer sont complexes, vous devez vous orienter vers l’utilisation de MDM. C’est dans le traitement de ces données complexes que son utilisation prend son sens. Cela facilite grandement la gestion de vos données. L’uniformisation et la déclinaison de ces données brutes à d’autres entités est le rôle principal du Master Data Management. Cette option est donc destinée aux grandes entreprises.

Si l’entreprise dispose déjà d’informations normées, il n’est plus nécessaire de faire appel aux services du MDM. Les fonctions d’uniformisation et de consolidation du PIM sont amplement suffisantes pour l’équipe marketing. Après collecte des données brutes concernant des produits, il ne suffit que de les analyser et les traiter sur PIM pour ensuite les enrichir sur cette même interface. Le choix de son PIM est donc primordial pour pouvoir diffuser les informations des produits sur les canaux de vente.

La tentation d’utiliser une plateforme unique

Par souci d’encombrement ou de budget, des entreprises se focalisent sur une seule plateforme de gestion informatique.  Comme spécifié ci-dessus, le pim et mdm sont complémentaires et l’un ne remplace pas l’autre. Même si les deux proposent des services similaires, chaque logiciel dispose de ses spécificités et de ses atouts pour faciliter l’utilisation, c’est pour cela que l’association des deux outils facilite grandement le travail dans une entreprise. Il est donc recommandé de ne pas utiliser un seul logiciel pour faire le travail des deux. Cela n’optimise pas efficacement la gestion des informations dans l’entreprise.

La plupart du temps n’utiliser qu’une seule plateforme échoue, car cela sollicite grandement la plateforme dans un domaine qui ne lui est pas spécifique. De ce fait, l’exploitation de son domaine de prédilection n’est pas optimisée ; ce qui entraîne une faille dans le traitement des informations.

Les avantages et les points à retenir concernant le PIM et MDM

Ces deux outils disposent chacun des avantages considérables dans la gestion informatique. Le PIM permet d’améliorer la qualité et la précision des données produits des entreprises. Il réduit considérablement les processus de gestion des catalogues et des informations produits. Vu que les processus de gestion sont réduits, il y a un accroissement de la productivité opérationnelle au sein de l’entreprise. Son utilisation permet également de supprimer le travail redondant, les délais de mise sur le marché et de renforcer la collaboration. Il permet aussi de garder l’identité de la marque dans les points de contact. Mais le plus important, c’est que le PIM sert à l’entreprise pour le maintien et l’enrichissement des informations produits dans le but de les utiliser sur tous les canaux de vente.

Le MDM quant à lui sert à diminuer la complexité et la mondialisation ainsi qu’à l’expansion des données de l’entreprise. Il permet la modification des informations à l’aide d’un seul outil. Cela dans le but d’assurer que la mise à jour affecte tous les domaines concernés. Il fournit également des données de qualité pour faciliter l’analyse. L’utilisation de cet outil permet dans un premier temps la cohérence des informations sur plusieurs plateformes, mais également d’apporter un impact considérable sur les opérations commerciales de l’entreprise.